Actualités

Airbus prévoit 1 200 recrutements à Toulouse en 2019

12/07/2019


Le DRH d'Airbus Thierry Baril a fourni le 11 juillet quelques précisions sur les embauches attendues dans le groupe cette année avec 1 200 recrutements à Toulouse parmi les 6 000 prévus à l'échelle mondiale. Le géant de l'aéronautique et du spatial n'est pas épargné par les enjeux liés à l'intelligence artificielle et la cybersécurité et annonce 25% des embauches liées à ces nouvelles compétences.

Airbus restera cette année encore parmi les plus grands employeurs de la région toulousaine. Le DRH du groupe Thierry Baril a indiqué ce jeudi 11 juillet :

"Nous recrutons 6 000 personnes dans le monde en 2019. Il y aura entre 1 500 et 1 600 embauches en France dont 1 200 à Toulouse, notamment sur le site d'Airbus Defence & Space."

Le groupe emploie près de 30 000 personnes dans la région toulousaine entre le siège social, ses usines d'assemblage des avions et les équipes d'Airbus Defence & Space. À l'échelle hexagonale, Airbus totalise 48 000 collaborateurs.

Le directeur des ressources humaines a précisé qu'il ne s'agit pas d'autant de créations nettes d'emplois : "Nous connaissons un taux de turnover de 3% chaque année. Mais à l'échelle globale, compte tenu de ces recrutements, l'effectif se maintient". De même, s'il y a quelques années, Airbus recrutait proportionnellement beaucoup plus à Toulouse, "avec la montée en cadence de l'A320, notre site de Hambourg va concentrer la coeur des embauches", a-t-il expliqué.

Des recrutements en IA et en cybersécurité

Autre évolution dans la stratégie RH d'Airbus, le groupe ouvre ses portes à de nouveaux profils.

"Nous allons toujours embaucher via les écoles d'ingénieurs comme l'Isae-Supaero mais cette année 25% des recrutements seront dédiés à des compétences comme la cybersécurité, les systèmes d'information ou l'intelligence artificielle. Nous pourrons aller les chercher dans les écoles d'informatique. Cette part est amenée à grandir, ces profils pourraient représenter 40 à 50% des embauches dans quelques années", ajoute Thierry Baril.

Airbus estime qu'il y aura 30 000 départs dans le groupe d'ici à 2027 en prenant en compte le (très faible) turnover et les collaborateurs partant en retraite.