Actualités

À Creully, l’usine Nestlé continue de recruter

10/05/2019


Situé entre Caen et Bayeux, c’est le seul site Nestlé en France spécialisé dans la fabrication d’aliments pour patients dénutris. Une usine discrète qui ne cesse de poursuivre sa croissance.

« Quand vous entendez deux cents fois la même consigne, ça finit par rentrer, sourit Patrick Granger, responsable d’atelier, à l’aube de la retraite. L’entreprise est modèle en matière de sécurité. Même un peu extrême. Mais ce qui est inculqué sert aussi à l’extérieur. Je fais attention en traversant la rue ou en bricolant à la maison. »

L’anecdote reflète le degré de rigueur déployé sur le site de l’usine Nestlé Health Science à Creully. Une démarche obligatoire au regard du secteur d’élaboration, la nutrition thérapeutique, à mille lieues des marques familières du groupe suisse Nestlé, leader mondial de l’agroalimentaire.

« Nous fabriquons des denrées alimentaires destinées à des patients dénutris, explique Anne Auperpin, directrice de l’usine. Nos produits sont délivrés sur prescription médicale dans les hôpitaux, pharmacies et maisons de retraite. »

Située sous l’ombre protectrice d’une forteresse médiévale, la filiale Nestlé intègre, en 1994, une enceinte industrielle dédiée à la pharmaceutique depuis plus d’un demi-siècle.

Le Rénutryl, mis au point en 1965 à Creully, figure toujours parmi la gamme des « 250 produits finis différents » de l’enseigne.

Exportations dans le monde entier

Sept jours sur sept, trois lignes de conditionnement brassent les concentrés commercialisés en bouteilles et en cups. En pleine ascension, l’usine connaît une « importante croissance des volumes », de 19 000 tonnes en 2013 à 26 000 tonnes en 2019. La moitié de la production alimente la France, l’autre approvisionne l’Europe et le monde entier, « jusqu’au très grand export comme l’Australie et le Brésil ».

Le contexte florissant profite à l’embauche. Marie-Charlotte Langlais, aux ressources humaines, décrit « un véritable appel d’air en 2017. On recrute toujours, essentiellement des conducteurs de lignes automatisées. » Les effectifs approchent 200 salariés dont 175 en CDI. En 2017, l’usine comptait 150 salariés.

Le nom Nestlé « attire, ainsi que les conditions de travail ».

À Creully, la multinationale offre « plan de carrière et opportunités d’évolution ». Le comité directeur favorise « la montée en compétences plutôt que le contrôle. On souhaite que les collaborateurs s’approprient les décisions. C’est la culture Nestlé. » L’ambiance stimulante favorise la performance. « Une dizaine d’ingénieurs travaille à la cellule de développement, une spécificité qui permet d’atteindre un certain niveau de technologie », souligne Anne Auperpin.